La friche

L’horizon était bas et la brume s’emparait de la friche industrielle d’où quelques hangars éventrés émergeaient çà et là. Dans le gris vaporeux entre deux cairons fracassés, il discerna le reflet métallique d’un flingue égaré. Un SIGSAUER, rien que ça, une arme de flic, armée prête à tirer pour peu qu’on lui mît un doigt sur la gâchette. Pas si simple pour le néophyte qu’il était, mais le contact glacial de sa main sur l’arme lui donna des envies de la réchauffer…

—–>La suite sur Atramenta

——> Commentaires sur Atramenta

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s