La facture


Quand un couple de migrants reçoit la facture de ses errances.

C’est un soir, de retour d’une permanence d’accueil du Secours Populaire que j’ai pondu ce texte

Ils pensaient que la terre était ronde comme une orange. Ils n’étaient pas naïfs, et se doutaient bien que l’agrume n’aurait pas partout la saveur du bonheur d’avant leur guerre.

Enfin leur…

Celle des militaires qui jouaient avec leurs armes.

Enfin leurs…

Celles qu’on leur avait mises dans les mains, celles toutes neuves, celles du ciel, celles à chenille ou à quatre roues. Ils ne savaient pas que ces objets de mort portaient une étiquette « made in France » comme aujourd’hui l’ours en peluche « made in china » de leur enfant———>La suite sur Atramenta en lecture libre

—————>Commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s