Le cri du vautour fauve


Parce que l’indicible ne produit que des images ou des métaphores

« Sam fut réveillé dans la nuit par un cri sinistre à quelques mètres de lui. Il alluma sa frontale et ne vit que les soubresauts du duvet de Sophie témoin d’un rêve récurrent qui agitait ses nuits depuis sa prime enfance. Elle y voyait un rapace noir effrayant qui fondait sur elle. »

Une paisible randonnée équestre en Cévennes va se transformer en cauchemar.

Lecture libre

Commentaire

Téléchargement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s