Le parfum de l’absente

En bas, une vallée, que les brumes de fumée industrielle enveloppent. Au loin des moteurs furieux que seul un murmure régulier trahit.

— Sens-tu les odeurs ?

— Je sens ton parfum.

Suite de la lecture

Téléchargement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s