Les cinq dernières pilules

Toutes références avec une vieille série policière du petit écran noir et blanc ne serait que fortuite.

Le disparu

Sur la table, un litre de rouge à moitié vide. Le verre du désespoir brisé dans un coin et dehors la pluie qui tombe à chaudes larmes. D’un coup d’œil, le commissaire Grognard avait flairé le drame. Pourtant quelque chose clochait. La cuisine du disparu semblait étrangement vivante comme si ce dernier l’avait quitté quelques instants plus tôt.

——>Lecture sur Atramenta :

——> commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s