Zanlaisso

ZANLAISSO

Alain a peur de tout, de l’avenir, des femmes, de la violence, des chevaux et du chômage, c’est précisément là où il en est, au chômage, quand une femme entre dans sa vie en faisant un sacré boucan.
Feu, flammes cascades de morts violentes et j’en passe vont coller à cette tornade aux cheveux rouges…

Son corps et son esprit ne faisaient plus qu’un. Fatigue, douleur, anéantissement, un cheval l’aurait piétiné qu’il ne se serait pas senti plus meurtri.

Il allait mourir et peut-être qu’Elsa serait le glaive. Pourtant son seul réflexe n’était qu’abandon. Il serra plus fort encore la paume d’Elsa. Il sentit encore un fluide agréable à son contact.

Cette dernière se tourna vers lui.

— J’avais tout prévu, chaque seconde de mon plan était préparées dès lors que j’étais dans la place, j’avais le topo de l’hôtel et le détail de la surveillance. Il ne me manquait qu’un Sésame…

Elle dégrafa un a un les boutons de la chemise d’Alain, puis glissa une main sur sa poitrine, la douleur de ses cotes sembla fondre sous la caresse. Des années qu’il n’avait pas senti les doigts d’une femme sur sa peau.

En lecture libre sur Atramenta

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s