Le pass vaccinal en cadeau de Noël

Vous y avez cru au Père Noël?
A l’immunité collective grâce au vaccin?
la fin de crise sanitaire grâce au vaccin?
Le pas sanitaire garantie de ne pas être infecté?
 
Le père Noël n’y a jamais cru. Il s’est fait vacciné pour sa tournée parce qu’il est vieux et à risque. Il a toujours respecté les gestes barrière et Il n’a pas embrassé les enfants pour éviter de se faire emplâtrer car il savait que le vaccin n’empêche pas de contracter la maladie, mais évite les formes graves.
Il avait dans sa poche une boite d’hydroxychloroquine et d’azythromycine au cas où, que lui avait donné son jumeau Raoult. Parce que même si ce n’est pas un médicament miracle il réduit de moitié la mortalité s’il est pris très tôt et ne présente aucun risque. Enfin il s’est fait testé en arrivant ce matin pour ne pas emplâtrer ses rennes🤣
Ouvrons les yeux le vaccin, ne change nulle part la cinétique de l’épidémie.
Il protège partiellement des formes graves et il existe un traitement efficace sur la mortalité globale de la maladie écarté par l’industrie pharmaceutique toute puissante.
Joyeux Noël à tous.
Le pass ne sert à rien, dites le autour de vous. ça mettra de l’ambiance pendant le repas de Noël.🤣
Petite précision pour vous sentir à l’aise aujourd’hui, sur 100 événements de 15 personnes, il y en aura 19 qui auront au moins 1 Covid positif.(source Covid tracker)🤣
Derniers Articles

Motorway Mazurka

Le festival était parti. Son corps aussi à sa surprise, même sans à-coup et malgré un surpoids qui l’avait empatté de formes et de forme. Par bonheur, l’effet endorphine de la musique anesthésia ses jointures aussitôt. Il se surprit à sourire, à mugir et à frapper dans ses mains à l’intérieur du rond avec lesLire la suite de « Motorway Mazurka »

3 rue St Myropilska

Les rues étaient vides, elles avaient des airs de couvre-feu anticovid, les sirènes en plus. Pourtant, il n’était presque rien tombé depuis hier, hormis quelques flocons et un air froid polaire. La bonne affaire ! du froid en hivers et la neige qui va avec ! quoi de plus naturel en Ukraine !

Les 100 jours à deux balles

Moncul, le président sortant, sorti du chapeau haut de forme des banques sur un coup de baguette magique de la presse nationale, fut élu cinq ans plutôt. Il était favori avec la même formule sauf que les canards virèrent vert de gris pour le candidat Adolf Zéro qui promettait un paradis sans islam, sans noir, ni beige. Il échoua de peu pour le second tour face à Marlhaine qui promettait l’enfer pour les musulmans, les africains et les Arabes.

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Me suivre

Recevez du nouveau contenu directement dans votre boîte de réception.